LES INTÉRÊTS D UN BON DÉMARRAGE POUR LA CROISSANCE DU JEUNE:

Croissance et microbiote :

Les premières heures de vie d’un agneau ou d'un chevreau sont primordiales pour démarrer dans de bonnes conditions leur croissance.

Comme tous les mammifères, les jeunes animaux naissent avec un tube digestif entièrement stérile, qui va se faire coloniser lors des premiers instants de vie par les bactéries de l'environnement. La nature des micro-organismes avec lesquels l'agneau ou le chevreau va s’ensemencer dépend de son milieu :

  • les liens avec la mère : la vulve, la salive et la mamelle
  • une éventuelle prise d’antibiotiques avant la naissance
  • Son lieu de naissance
  • Les animaux alentours et leur alimentation

On parle de colonisation primaire du microbiote intestinal, et cette première colonisation va conditionner la croissance du jeune ainsi que son immunité.

Croissance et complémentation minérale :

La croissance et la santé d’un agneau ou chevreau est aussi conditionnée par sa bonne complémentation vitaminique et minérale qui se fait :

-Lors de la fin de la gestation avec une préparation à la mise-bas avec un minéral adapté (plus faible en calcium et plus haut en magnésium) ainsi qu’avec une complémentation vitaminique adaptée.

-Via le colostrum qui fournit les anticorps nécessaires à la protection du jeune animal lors des 10 premiers jours mais aussi oligo-éléments et vitamines nécessaires au bon développement de son immunité.

-On peut également réaliser des apports d’oligo-éléments purs et de vitamines (sous forme d’huile de poisson afin d’apporter des oméga 3) lors du 2ème et du 10ème jour de vie afin d’améliorer les défenses immunitaires développées par le jeune animal.

 

RECOMMANDATIONS SANTÉ ET CROISSANCE DU VEAU:

Afin de maximiser la croissance du jeune et de prévenir les pathologies néonatales, une préparation à la mise-bas est l’un des prérequis obligatoires.

Une fois l'agneau ou le chevreau né, un apport en probiotiques peut être réalisé. Il favorisera la santé du jeune en créant des conditions défavorables à l’établissement de bactéries pathogènes.
Cet ensemencement est à réaliser durant les premières heures de vie, voire avant la prise du colostrum.

Il est aussi possible de réaliser un apport supplémentaire en oligo-éléments liquide et en vitamines lors du 2ème et du 10ème jour de vie.

 

PROTOCOLE NAISSANCE 

 

Le premier jour 

       B15TE2-F1L                                                                                   

B15TE2 : Infusion d’ortie et de kéfir, pour ensemencer la flore intestinale du jeune. 2 coups de pulvérisations dans la gueule à la naissance, le plus tôt possible (idéalement avant la prise du colostrum).

       Germes de Kefir lactique                                                               

B20MB : Germes de kéfir lactique. Permet de réaliser un kéfir lait ou eau sucrée afin d’ensemencer la muqueuse intestinale.

Pulvérisations dans la gueule.

Le deuxième et le dixième jour

           B29TEM-F250                                                                                                                                                                                                                                                                                

B29TEM : oligo-éléments liquides riches en algues (améliorent la biodisponibilité). Les oligo-éléments sont fortement conseillés pour améliorer les défenses immunitaires développées par le chevreau ou l'agneau grâce à l'ingestion du colostrum.

Agneau/chevreau : 5 ml en drogage à J2 et J10.

       Huile de foie de poissons sauvages                                                                                                                                                                                                

B04MB : l'huile de foie de poissons est très riche en vitamines A, D3 et E et en oméga 3 et oméga 6. Un apport précoce permet d'imperméabiliser la muqueuse intestinale, et, comme pour les oligo-éléments, de compléter l'action du colostrum sur l'immunité du veau.

 

Agneau/chevreau : 5 ml en drogage à J2 et J10.

HYGIENE DE L'AGNEAU ET DU CHEVREAU

          B12TE2-F250                                                                                                   

B12TE2 : Solution hydroalcoolique au lavandin et à l’acide tartrique. Le produit vient sécher le cordon afin de ne pas laisser entrer les pathogènes dans le cordon.

 

A pulvériser au sommet du cordon.

       Argile Bentonite grise                                                                                                                                     

B05MB : argile grise bentonite. A laisser en libre-service afin de laisser les jeunes s’auto-réguler en cas de troubles digestifs. L’argile va créer un « pansement » à l’intérieur du tube digestif de l’animal.

POUR PLUS D'INFOS

Chaque mois, le comptoir des plantes édite une gazette, qui traite d'un point technique concernant les solutions biologiques en élevage. Nous vous proposons de la retrouver ici, afin d'en savoir plus sur le microbiote intestinal du ruminant.

Gazette-2018-02-L-equilibre-de-la-flore-intestinale.pdf