LES CAUSES DES DIARRHÉES DES AGNEAUX ET DES CHEVREAUX:

Les agents vecteurs de diarrhées:

Les diarrhées entraînent des baisses de performances de croissance et une altération de la santé du chevreau ou de l'agneau. Ces diarrhées peuvent être entrainés par:

  • des bactéries E. Coli, streptocoques...
  • des virus: rotavirus, des coronavirus et BVD...
  • Les parasites: comme les cryptosporidies, les coccidies ou encore les strongyloïdes...

On peut rajouter des causes alimentaires aux diarrhées des veaux, liées à des erreurs alimentaires comme un lait trop riche en matières grasses, un volume de buvée trop important ou une température trop basse. ce type de diarrhées est aussi appelé diarrhée "plâtreuse" en raison de sa couleur souvent blanche ou grisâtre.

L'âge du veau au moment des troubles va aiguiller le type d'agent déclencheur de la diarrhées. Ainsi, des diarrhées sous 48 heures sont souvent liées à E. Coli. Puis les diarrhées sous 7 à 10 jours accompagnées de selles jaunes sont souvent plus liées à des cryptosporidies. Enfin, les diarrhées noires et parfois sanguinolentes vers 1 mois d'âge peuvent faire penser à des coccidies.

Les voies de contaminations :

Comme tous les mammifères, les jeunes ruminants naissent avec un tube digestif stérile qui est colonisé rapidement par des microorganismes juste après la naissance. La nature de ces microorganismes va directement dépendre de l’environnement du nouveau-né :

  • Par les liens avec la mère : la salive, la vulve et son propre microbiote
  • Par la prise d’antibiotiques par la mère avant la naissance
  • Par son lieu de naissance
  • Par les animaux aux alentours et leur alimentation

En cas de déséquilibre (liée à une mauvaise implantation de la flore ou à une forte pression microbienne), le veau va présenter des diarrhées plus ou moins colorées et liquides, en fonction du type de germes et de la gravité de l'infection.

DÉSHYDRATATION ET DIARRHÉES DES AGNEAUX ET DES CHEVREAUX:

La diarrhée en elle-même n'est pas une maladie, c'est un symptôme soit d'un problème infectieux, d'un problème parasitaire ou d'un problème d'alimentation du jeune.

La principale cause de mortalité à la suite de l'apparition d'une diarrhée, c'est la déshydratation. Elle entraine la perte d'ions et d'eau, et l'entrée d'ions H+. Ce jeu de pertes de certains ions et de l'entrée d'autres entraine alors une acidose chez le jeune, suivi d'une hypoglycémie. La température du jeune animal commence alors à baisser et son état général aussi, risquant d'entrainer la mort de l'animal.

 Cette déshydratation peut avoir plusieurs symptômes:

  • Diarrhées plus ou moins liquides qui entrainent de fortes pertes en eau
  • Perte de poids
  • Affaiblissement
  • Altération de la croissance
  • regard "enfoncé"

RECOMMANDATIONS EN CAS DE DIARRHÉES:

Afin d'éviter le plus possible les diarrhées des chevreaux et des agneaux, le colostrum, premier lait source d'anticorps et de nutriments doit impérativement être donné dans les 6h à 10h suivant la mise-bas. Il doit également être donné en quantité suffisante (environ 10% du poids du veau) et être de bonne qualité. Cette qualité augmente si les mères sont en bonne santé. Leur régime alimentaire devra être équilibré en énergie, azote, minéraux, oligo-éléments et vitamines, la durée du tarissement suffisante et le parasitisme contrôlé.

A la naissance, l'utilisation de probiotiques peut permettre aux "bonnes bactéries" de coloniser très rapidement le milieu intestinal et de pouvoir se développer au détriment des flores pathogènes pouvant provoquer des diarrhées chez le veau. Étant donné que la nature des microorganismes colonisant l'intestin du nouveau-né dépend grandement de son environnement direct,  l'utilisation d'un box réservé à la mise-bas, l'hygiène des cases sont des points essentiels de la prévention des diarrhées des agneaux et des chevreaux.

En effet, la colonisation primaire du microbiote va influencer tout le développement futur et va avoir un fort impact sur l'immunité du chevreau et de l'agneaudans les premières semaines de vie.

Le renouvellement de l'air ambiant doit être suffisant sans créer de courants d'air.

LES SOLUTIONS DU COMPTOIR DES PLANTES

Ensemencement du tube digestif:

                                                                                                                                        B11B2                                                                                                                          

B11B2 : Germes d’ensemencement pour l’implantation d’une flore intestinale favorable. Il contient des germes stabilisateurs de la flore intestinale que l'on cherche à implanter le plus tôt possible, avant que les germes pathogènes présents dans l'environnement et sur la mère ne prennent la place.

 

¼ de sachet par agneau ou par chevreau

                                                                                                               B15TE2-F1L      

B15TE2 : Infusion d’ortie et de kéfir, pour ensemencer la flore intestinale du jeune. 2 coups de pulvérisations dans la gueule à la naissance, le plus tôt possible (idéalement avant la prise du colostrum).

       Germes de Kefir lactique                                                                                     

B20MB : Germes de kéfir lactique. Permet de réaliser un kéfir lait ou eau sucrée afin d’ensemencer la muqueuse intestinale.

Pulvérisations dans la gueule

Soutien de l'immunité du chevreau ou de l'agneau:

                                                                                                                                                  B29TEM-F250                                                                                                                                                                                                   

B29TEM : oligo-éléments liquides riches en algues (améliorent la biodisponibilité). Les oligo-éléments sont fortement conseillés pour améliorer les défenses immunitaires développées par le veau grâce à l'ingestion du colostrum. 

Agneau ou chevreau : 5 ml en drogage à J2 et J10.

                                                                                                                                              Huile de foie de poissons sauvages                                                                                                             

 

B04MB : l'huile de foie de poissons est très riche en vitamines A, D3 et E et en oméga 3 et oméga 6. Un apport précoce permet d'imperméabiliser la muqueuse intestinale, et, comme pour les oligo-éléments, de compléter l'action du colostrum sur l'immunité du veau.

 

Agneau ou chevreau : 5 ml en drogage à J2 et J10.

Hygiène de l'agneau et du chevreau: 

       B12TE2-F250                                                                                                                                      

B12TE2 : Solution hydroalcoolique au lavandin et à l’acide tartrique. Le produit vient sécher le cordon afin de ne pas laisser entrer les pathogènes dans le cordon.

 

A pulvériser au sommet du cordon.

     Argile Bentonite grise                                                                                                                                                                                    

B05MB : argile grise bentonite. A laisser en libre-service afin de laisser les veaux s’auto-réguler en cas de troubles digestifs. L’argile va créer un « pansement » à l’intérieur du tube digestif de l’animal. 

POUR PLUS D'INFOS

Chaque mois, le comptoir des plantes édite une gazette, qui traite d'un point technique concernant les solutions biologiques en élevage. Nous vous proposons de la retrouver ici, afin d'en savoir plus sur le microbiote intestinal du ruminant.

Gazette-2018-02-L-equilibre-de-la-flore-intestinale.pdf