L’objectif de l’engraissement du poulet de chair est de concilier viabilité de l’animal, qualité de viande, croissance de l’animal et facilitées alimentaires. Les complémentations alimentaires viennent aider l’éleveur en plus du respect des normes d’hygiène, de densité, de ration équilibrée et de la présence d’eau claire et abondante.  Le tube digestif héberge une communauté microbienne appelée microbiote intestinal. Il se situe à l’interface entre les organes et le milieu interne que constitue le tube digestif. 

Les jeunes volailles naissent avec un tube digestif stérile qui est colonisé rapidement par des microorganismes juste après la naissance. La nature de ces microorganismes va directement dépendre de l’environnement du nouveau-né :

·         Par la prise d’antibiotiques par la mère avant la naissance

·         Par son lieu de naissance et la propreté de la coquille

·         Par l’hygiène de son environnement d’élevage, l’ensemencement du tube digestif est long.

La colonisation primaire du microbiote va donc influencer tout son développement futur et surtout va avoir un grand impact sur l’immunité du poussin dans les premières semaines de vie.

L’apport de probiotiques pour guider l’installation d’une flore bactérienne idéale prend donc toutes son importance pour diminuer les problèmes sanitaires et optimiser le développement des jeunes. 

On pourra également apporter des vitamines et des oligo-éléments, afin d’améliorer les défenses immunitaires développées par le poussin.

STIMULATION DE L'IMMUNITE

   B65V                                                             

B66V : Poudre volaille de chair. Poudre enrichie aux extraits de plantes stimulantes du foie et de l’immunité.

A distribuer 2 fois par semaine, à raison de 0.5 à 5g par animal

                                                                                                                                          B29TEM-F250

B29TEM : oligo-éléments liquides riches en algues (améliorent la biodisponibilité des minéraux présents). A distribuer à raison de 1 ml pour 1 litre d’eau trois jours par mois.  

IMPLANTATION DE LA FLORE INTESTINALE

Jour 1 et 2:

     B15TE2-F1L                                                                                                                                                      

B15TE2 : infusion à base de kéfir et d’ortie, qui permet de coloniser le tube digestif du jeune par des bactéries lactiques et des levures. Le produit permet ensuite de sécuriser l’implantation de cette flore.

A distribuer à raison de 1 litre pour 50 litres d’eau. 

Jour 3 et 4, puis Jour 14 et 15, puis Jour 31 et 32 :

       B29TEM-F250                                                                                                                

B29TEM : oligo-éléments liquides riches en algues (améliorent la biodisponibilité des minéraux présents). A distribuer à raison de 1 ml pour 1 litre d’eau. 

    B30TEL4-F1L                                               

B30TEL4 : vitamines liposolubles A, D3 et E. A distribuer à raison de 1 ml pour 1 litre d’eau.

                                                                                                                                         B30TEL3-F250                                                         

B30TEL3 : vitamines hydrosolubles. Elles viennent compléter les apports de B30TEL4 lors des périodes hivernales ou en cas de stress. A distribuer à raison de 1 ml pour 1 litre d’eau.

OU

B30TEL6 : vitamines hydrosolubles non agrées en agriculture biologique. En conventionnel, elles viennent compléter les apports de B30TEL4 lors des périodes hivernales ou en cas de stress. A distribuer à raison de 1 ml pour 1 litre d’eau.

REGULATION DE LA FLORE INTESTINALE

   B04V3L-F1L                                                                             

B04V3L : solution huileuse à base d’origan et de girofle. La solution permet de maintenir l’équilibre digestif des jeunes animaux.

Distribuer pendant 4 jours à des âges très précis : 12 à 16 jours, 30 à 34 jours, 50 à 54 jours.

POUR PLUS D'INFOS 

PDF Protocole production Volailles de chair