Les boiteries représentent la troisième pathologie présente en élevage bovins. Lorsqu’elles sont négligées ou non-identifiées, elles peuvent entrainer un mal-être pour l’animal et des baisses de production.

Avant de commencer tout traitement, il est important de poser un diagnostic sur la boiterie de la vache, toutes ne nécessitent pas les mêmes types de traitements. Commencez par lever le pied de l’animal malade pour examiner la sole.

Un parage fonctionnel régulier permettra également l’observation des pattes de tout le troupeau, afin d’identifier les individus plus sensibles que d’autres.

Plusieurs causes peuvent être le départ d’une boiterie :

  • Les causes métaboliques, avec des rations mal équilibrées et souvent trop riches qui provoquent des acidoses.
    En acidose, la vascularisation des pieds de la vache est moindre, on assiste alors à un décollement de la sole, créant des portes d’entrée pour tout type d’infections.
  • Les pathologies infectieuses sont liées à des germes présents dans l’environnement. Attention donc à la propreté des litières et de l’environnement des vaches, afin de limiter si possible leur dissémination.
  • Les causes mécaniques enfin, qui peuvent rapidement se régler en supprimant le corps étranger qui vient blesser l’animal, à condition de regarder sous le pied de l’animal !

LES SOLUTIONS DU COMPTOIR DES PLANTES 

BOITERIES :

           B02TE-F250                                                                                                   

B02TE : Drainant à action rapide. Produit hépato protecteur à base d’orthosiphon et d’ache des marais, il vient drainer les toxines qui encombrent le foie. A utiliser en cas de fourbure ou de boiterie liée à des causes métaboliques.

Vache laitière et allaitante : 150 ml 1 à 2 fois

           B30TE                                                                           

B30TE : résine à base de pin, de cèdre, de lavandin et de girofle. Cicatrisant à appliquer au pinceau sur le pied touché en couche épaisse. La résine sèche et permet de créer un effet « pansement ».

           B30TE6                                                                                 

B30TE6 : résine à base de pin, de palmarosa, de lavandin et de girofle. Cicatrisant puissant et calmant, à appliquer au pinceau en couche épaisse. La résine sèche et permet de créer un effet « pansement ».

            B36TE-F500                                               

B36TE : solution huileuse à base de palmarosa et de laurier noble. En cas de problème de patte chaude et/ou douloureuse, limite l’infection.

Une pulvérisation sur la zone sensible.

PLAIES DIVERSES :

              B03TE-F250                                                    

B03TE : crème végétale cicatrisante à base de lavandin et de girofle. A appliquer sur tout type de plaies (peau, mamelle, tête…) une fois la plaie nettoyée.

                   B03TE2                                                                                                                  

B03TE2 : solution alcoolique à base de lavandin, girofle et cèdre. Comme le B03TE, le B03TE2 est un cicatrisant à appliquer sur n’importe quel type de plaie. Son aspect liquide permet de le pulvériser en cas d’animaux difficiles à manipuler.

                 B30TE                                                                                                                 

B30TE : résine à base de pin, de cèdre, de lavandin et de girofle. Cicatrisant à appliquer au pinceau ou au doigt sur une plaie propre. La résine lui confère un effet « pansement » qui va protéger la plaie des mouches ou d’autres agents extérieurs.

                B23TE                                               
B23TE : Crème anti-mouche à base de pyrèthre et de géraniol. A mettre en place autour de la plaie pour profiter de son effet répulsif.

POUR PLUS D'INFOS :

Retrouvez la trousse d'urgence du comptoir des plantes, avec les produits phares pour régler les principaux désagréments en élevage bovin

La trousse d'urgence du comptoir des plantes