LES CAUSES D UNE BOITERIE:

La boiterie est un symptôme très courant chez les bovins. C’est un mouvement d’évitement de la part de l’animal afin d'éviter la douleur au maximum.

L’origine d’une boiterie peut être multifactorielle. Elle peut être due à :

  • Une maladie contagieuse comme la dermatite interdigitée et le fourchet : les bactéries passent de pieds en pieds et sont opportunistes : elles pénètrent dans les éventuelles plaies des pieds.
  • Un traumatisme : un chemin de pâturage traumatisant, une salle d’attente trop petite ou avec une marche mal placée peuvent entrainer des coups réguliers sur les pattes des bovins et favoriser l’installation d’une boiterie.
  • Un problème métabolique qui est souvent de l’ordre de la ration, comme la fourbure : des rations mal équilibrées et souvent trop riches provoquent des acidoses.
    En acidose, la vascularisation des pieds de la vache est moindre, on assiste alors à un décollement de la sole, créant des portes d’entrée pour tout type d’infections.

 

SYMPTÔMES D UNE BOITERIE :

Les symptômes d’une boiterie peuvent s’observer au cornadis, la salle de traite comme lors de la marche de l’animal, et repose surtout sur l’observation de l’éleveur.

Au cornadis, une vache qui a une boiterie aura tendance à courber le dos et à modifier ses appuis vers l’intérieur, l’extérieur, voire à supprimer tout contact avec le sol. Les boiteries vont également entrainer la modification des aplombs de l’animal. Un individu avec une boiterie va avoir tendance à écarter les jambes, resserrer les jarrets et mettre les pieds en rotation externe.

Lorsque l’animal se déplace avec une boiterie, son rythme et sa vitesse de marche sont modifiées. Le placement du pied et la portance du pied permet également de se faire une idée des lésions. La ligne du dos et la tête plus basse sont aussi des signes.

RECOMMANDATIONS POUR LA PRÉVENTION DES BOITERIES:

Avant de commencer tout traitement, il est important de poser un diagnostic sur la boiterie de la vache, toutes ne nécessitent pas les mêmes types de traitements. Commencez par lever le pied de l’animal malade pour examiner la sole.

Un parage fonctionnel régulier permettra également l’observation des pattes de tout le troupeau, afin d’identifier les individus plus sensibles que d’autres.

L’alimentation de l’animal (en termes d’équilibre et de quantité), la génétique et la conduite sanitaire jouent un rôle important dans la prévention des boiteries. Attention également à la gestion de l’habitat avec un paillage de qualité, et le moins de postes traumatisants possibles.

LES SOLUTIONS DU COMPTOIR DES PLANTES: 

           B02TE-F250                                                                                                   

B02TE : Drainant à action rapide. Produit hépato protecteur à base d’orthosiphon et d’ache des marais. Permet de drainer les toxines qui encombrent le foie. Peut être utilisé en cas de fourbure ou de boiterie liée à des causes métaboliques.

Vache laitière et allaitante : 150 ml 1 à 2 fois

     baume cicatrisant effet croute                                      

B30TE : résine à base de pin, de cèdre, de lavandin et de girofle. Cicatrisant à appliquer au pinceau sur le pied touché en couche épaisse. La résine sèche et permet de créer un effet « pansement ».

           B30TE6                                                                                

B30TE6 : résine à base de pin, de palmarosa, de lavandin et de girofle. Cicatrisant puissant et calmant, à appliquer au pinceau en couche épaisse. La résine sèche et permet de créer un effet « pansement ».

            B36TE-F500                                              

B36TE : solution huileuse à base de palmarosa et de laurier noble. En cas de problème de patte chaude et/ou douloureuse, limite l’infection.

Une pulvérisation sur la zone sensible.

PLAIES DIVERSES :

              B03TE-F250                                                   

B03TE : crème végétale cicatrisante à base de lavandin et de girofle. A appliquer sur tout type de plaies (peau, mamelle, tête…) une fois la plaie nettoyée.

                   B03TE2                                                                                                                 

B03TE2 : solution alcoolique à base de lavandin, girofle et cèdre. Comme le B03TE, le B03TE2 est un cicatrisant à appliquer sur n’importe quel type de plaie. Son aspect liquide permet de le pulvériser en cas d’animaux difficiles à manipuler.

                 B30TE                                                                                                                 

B30TE : résine à base de pin, de cèdre, de lavandin et de girofle. Cicatrisant à appliquer au pinceau ou au doigt sur une plaie propre. La résine lui confère un effet « pansement » qui va protéger la plaie des mouches ou d’autres agents extérieurs.

                B23TE                                               
B23TE : Crème anti-mouche à base de pyrèthre et de géraniol. A mettre en place autour de la plaie pour profiter de son effet répulsif.

POUR PLUS D'INFOS :

Retrouvez la trousse d'urgence du Comptoir des Plantes, avec les produits phares pour régler les principaux désagréments en élevage bovin

La trousse d'urgence du comptoir des plantes