Les troubles digestifs entraînent des baisses de performances de croissance et une altération de la santé du porcelet. Ces troubles peuvent être entrainés par des bactéries (E. Coli par exemple) ou par des parasites (coccidiose).

Il existe deux grandes voies d’entrée des pathogènes qui peuvent entrainer par la suite des diarrhées :

  • Le nombril
  • La bouche avec l’entrée directe au tube digestif

Lorsqu’il nait, le tube digestif du porcelet est totalement vierge. Il va alors se contaminer avec les flores qui l’entourent, qu’elles soient commensales ou pathogènes. Les premières flores vont être celles liées à la muqueuse utérine et à la vulve de sa mère, puis celles de son environnement et de la mamelle de la mère.

Afin d’éviter au maximum ces troubles, il est possible d’ensemencer le tube digestif du porcelet avec des bactéries commensales et des probiotiques, comme le B15TE2.

En cas de troubles avérés, on pourra laisser de l’argile en libre-service afin de laisser le jeune s’auto-réguler pour créer un pansement dans son tube digestif. Des huiles végétales à base d’huiles essentielles sont aussi disponibles pour stopper les troubles digestifs.

PRÉVENIR LES TROUBLES

  

B05MB : Argile Bentonite. Permet de faire un pansement en cas de démangeaisons intestinales.

A laisser en libre-service.

EN CAS DE TROUBLES

B04P: aliment complémentaire à base d'origan  pour faciliter le transit des jeunes. Il permet de corriger toutes les diarrhées d'origine microbienne. La poudre est à incorporer aux aliments à hauteur de 2g/jour/kg de poids vif. 

             

B01TE: tonus à base de ravinstare et de cyprès. En cas d'apathie ou de fatigue liée à l'état diarrhéique, 1 goutte par kilo de poids vif 1 à 3 fois par jour en "pour on" sur le dos.