CONVALESCENCE

Après un passage difficile pour une vache (mise-bas, maladie, parasitisme intense…) tout le métabolisme de l’animal est mis à mal. Afin de limiter l’affaiblissement et de revigorer rapidement l’animal, plusieurs points sont à prendre en compte :

  • Le fonctionnement du foie est perturbé par un engorgement de toxines qui va pénaliser tout le fonctionnement de l’animal. Les principaux symptômes que l’on observe lors d’un dysfonctionnement hépatique sont une diminution de l’appétit (voire un arrêt de la rumination), un animal peu vigoureux, une production laitière qui diminue. En bref c’est tout le métabolisme qui est perturbé, ce qui peut engendrer la mort de l’animal. Rappelons aussi que les hépatocytes (cellules du foie) produisent de nombreuses protéines et notamment celles du système immunitaire de défense contre l’infection. C’est pourquoi le rôle des drainants est primordial en cas d’état de convalescence.
  • Les carences en oligo-éléments peuvent venir déstabiliser le fonctionnement de l’organisme. Les oligo-éléments jouent un rôle essentiel dans la composition du système immunitaire, et chaque oligo-élément possède des propriétés spécifiques. La correction de ces carences via une cure d’oligo-éléments permettra de booster le système immunitaire.
  • Attention à l’hydratation de vos animaux, et à la qualité de l’eau de votre élevage. Vérifiez les taux de chlore, la dureté et l’électricité de l’eau de boisson. Pensez également à laisser toujours du sel en libre-service à vos animaux.

 

AFFAIBLISSEMENT 

Correction des carences en oligo-éléments 

    B27TEM3-F1L                                                             

B27TEM3 : Oligo’Algues liquide Ovins Caprins, algues marines et oligo-éléments pour renforcer l’équilibre de l’organisme.

Ovins-caprins : 20 ml / jour. Effectuer des cures de 10 jours.

Affaiblissement

      B01TE-F100                             

B01TE : Tonus ravintsare cyprès pour stimuler les fonctions neurales et cardiaques.

Ovins/caprins : 2 à 3 ml sur l’épi du garrot

      B02TE-F250                                                                                                                                         

B02TE : Drainant à action rapide. Produit à base d’orthosiphon et d’ache des marais, il vient drainer les toxines qui encombrent le foie. A utiliser rapidement si arrêt de la rumination ou animal abattu.

Ovins /caprins : 50 ml en drogage. Possibilité de renouveler 2h après si nécessaire.

Amélioration après 10 jours

   B01PR2-S25K                                                                                                                                                                                      

B01PR2 : Mélange de plantes, d’algues et de minéraux pour la couverture des besoins en oligo-éléments et minéraux des petits ruminants.
B01PR2 est riche en plantes reminéralisantes et en algues. C'est un mélange minéral et oligo-éléments qui est conçu pour entretenir la santé, la production et la reproduction de l’animal. Un noyau de plantes réputées pour leur action sur le foie, les tissus osseux et l’appétit ont été ajoutés.

Ovins/caprins (laitiers ou allaitants) : 20 g / jour.

            Chlorure de Magnésium                                                                     

B09MB2 : chlorure de magnésium. A la préparation mise-bas, l’apport de chlorure vient tonifier les muscles lisses et stimuler le système immunitaire.

Ovins/caprins : 5 g / jour pendant 5 à 10 jours

      Drainant d'entretien                           

B14TE : Drainant d’entretien. Hépato protecteur liquide, il permet de drainer le foie de l’animal.

Ovins/caprins : 1 ml / jour / animal.

POUR PLUS D'INFOS

Chaque mois, le comptoir des plantes édite une gazette, qui traite d'un point technique concernant les solutions biologiques en élevage. Nous vous proposons de les retrouver ici, afin de comprendre le rôle du foie chez les ruminants, et l'importance de l'eau en élevage.

Gazette-2017-11-L-importance-de-l-eau-pour-la-sante-du-troupeau.pdf

Gazette-2017-12-Role-du-foie-chez-les-ruminants.pdf